Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Publié par Pascal

EC1000

 

Si la machine N°1 a essuyé les plâtres, l' EC1000 n°2 a connu à sa sortie d'usine une série d'essais conséquents sur le site de Montgé (Seine et Marne) avant d'être louée chez RAZEL puis Muller.

En 1973, la N°3 traversera la Manche, direction la région de Sheffield pour œuvrer dans le site de la mine de charbon de Pit House.

Le Willème et la 8 lignes NICOLAS de l'entreprise LEYX

Le Willème et la 8 lignes NICOLAS de l'entreprise LEYX

Débarquement en Angleterre

Débarquement en Angleterre

James Miller & Partners travaille en sous-traitance pour un organisme d'état assurant la gestion et l'exploitation des mines de charbon à ciel ouvert, le National Coal Board.

Exploitation: les 3 veines de charbon sont de faible épaisseur (30 cm) mais nécessitent de gros travaux de découvertes. En effet, afin d'extraire chaque semaine 4 000 Tonnes de charbon, il faut enlever 20 fois leur volume de stériles. La couche supérieure est constituée d'argile plus ou moins consolidée. Elle est enlevée au scraper.

Les scrapers à l'oeuvre

Les scrapers à l'oeuvre

La deuxième couche, constituée de schiste est enlevée à la dragline après rippage.

Enfin la troisième couche de calcaire est extraite par l'EC1000 en direct sans préparation préalable, équipée du godet de 7 000 l (9 1/2 cu.yd). Quant à la partie où les couches sont affleurantes, seule la pelle française exécute cette tâche.

Au fon la dragline, au centre la pelle à l'extraction de la veine de charbon

Au fon la dragline, au centre la pelle à l'extraction de la veine de charbon

Conditions de travail: la configuration en bancs du calcaire et la grande puissance de pénétration et d'arrachage de l'EC1000 ont permis de supprimer l'emploi des explosifs et d'extraire directement le matériau. L'économie n'est pas négligeable sur une telle exploitation.

Dans l'argile des parties accidentées, ce sont la mobilité et sa précision à l'extraction qui sont mis en évidence. En effet le fort pendage des couches de ces zones et la faible portance ne permettent pas à la dragline, la pelle mécanique et au scraper de s'imposer par rapport à l'EC1000.

Dans le schiste, la puissance en plus des qualités recherchées ci-dessus sont mises à contribution pour exécuter le travail. Le rippage n'est donc pas nécessaire dans ce matériau.

Au final, malgré ses 150 T, la machine reste malgré tout légère, ce qui évite de laisser un trop épais matelas de matériaux en protection de la couche de charbon. La mobilité de la machine à plat mais aussi dans les fortes pentes (55 %) ont permis de concevoir l'exploitation du site en confiant à une seule pelle de nombreuses missions.

Après 9 mois d'exploitation de l'EC1000 sur cette mine James Miller & Partners commanderont les N°4 et 5 qui seront mises en service près de Leeds.

Au chargement du sublime Euclid R45

Au chargement du sublime Euclid R45

Couple magique

Couple magique

EC1000, James MILLER & Partners

Après 9 mois d'exploitation de l'EC1000 sur cette mine James Miller & Partners commanderont les N°4 et 5 qui seront mises en service près de Leeds. Deux photos d'une de ces deux machines, avec esthétiquement parlant, deux verrues, le godet à clapet et la protection de cabine. Enfin, ceci n'engage que moi 😀.

EC1000, James MILLER & Partners
EC1000, James MILLER & Partners

Voilà pour ces quelques images et ces précisons. Pour les photos, cliquez dessus pour les agrandir si vous le souhaitez.

Pour ceux qui souhaitent partager ces photos sur les pages FaceBook, merci de mettre aussi le lien de l'article, parce que franchement, les photos sans explication partagées, repartagées et rerepartagées sur les pages Poclain le même jour, je n'en vois pas l'intérêt. A bon entendeur....

N'oubliez pas de vous abonner à la newsletter et Que la Mémoire Vive.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article
D
merci Pascal pour toutes ces intéressantes précisions !
Répondre
D
Bonjour Pascal,
J’ai bien lu la chronologie des ventes des 7 EC 1000.
Pourrais-tu m’éclairer sur quelques détails ?
La numéro 2 a t’elle été beaucoup plus fiable que la numéro 1?
Celle de la Noubleau a fait beaucoup d’heures ?
Répondre
P
François et Nicolas, les réponses sont ici http://www.ec1000.net/article-2319065.html
Répondre
F
merci pour cet article,la photo du convoi leyx et prise a l'arrivée dans le port du havre,la pelle sera chargée par ces propres moyens dans la cale du roulier greg,je vais te passer quelques prises via fb.
Une des EC a ete essayée a la carriere lambert lafarge de saint vigor,par contre je ne sait pas si c'est la no1






















j
Répondre
D
Pascal, tu sais quelle entreprise a essayé la numéro 1?
Pour la numéro 2, sais-tu le nombre d’heures réalisés avant d’être récupérée par Poclain ?
Pour celle de Decazeville, ferrailler une machine comme cela au bout de 4500 heures, elle était tout juste rodée !
Répondre