Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Publié par Pascal

le nouveau gisement

le nouveau gisement

Nous sommes en 1988/89, sans plus de précision. Mon père est à la retraite depuis 2 ans, la carrière a été vendue au 1 janvier 1982 et pendant cette période il restera en tant que chef d'exploitation, à la demande du nouveau propriétaire qui souhaite assurer une continuité sur le site. Toutefois, on ne quitte pas ce qui a été finalement toute sa vie, et il continuera d'arpenter la carrière en simple visiteur, nous gratifiant de quelques photos de l'évolution du site.

A l'occasion d'une fête de famille, en recherchant quelques clichés anciens, je suis tombé par hasard sur quelques photos de montage d'installation. Suite à la découverte et à l'exploitation du nouveau gisement de rhyodacite , roche d'origine volcanique, un nouveau concasseur primaire est mis en place. Mais ce n'est pas de cette partie dont je souhaite vous parler mais en profitant de ces clichés vous présenter sommairement l'installation "Duarté" (la partie orange est celle en cours de montage et ne fait pas partie de l'article donc non commentée).

A droite en haut, l'ancienne forge, partie datant des années 40. A gauche la trémie de réception des matériaux

A droite en haut, l'ancienne forge, partie datant des années 40. A gauche la trémie de réception des matériaux

Sur cette photo, 2 hommes en vert. A droite mon frère Michel et au centre Henri, entré à l'âge de 14 ans et qui aura travaillé jusqu'à sa retraite à la carrière, tout comme mon frère d'ailleurs.

La trémie en cours de nettoyage avec la TY45

La trémie en cours de nettoyage avec la TY45

La trémie, et le tapis du précriblage

La trémie, et le tapis du précriblage

Les matériaux issus du précriblage avant le concasseur primaire était très prisés, pour 2 raisons. Pour son prix tout d'abord, destinés à la décharge, il était peu cher. Et en second pour sa "qualité" si on peut dire. Le gisement de grés rouge était très argileux, de ce fait le déchets aussi, mais une fois mis en place dans un chemin et sec, il devenait très dur et compact tel du béton. Les agriculteurs du secteur ont renforcé quelques kilomètres de chemin avec ces granulats.

Vue sur le scalpeur et le primaire. Tapis primaire emmenant les matériaux dans le crible

Vue sur le scalpeur et le primaire. Tapis primaire emmenant les matériaux dans le crible

les parties secondaire et tertiaire de l'installation

les parties secondaire et tertiaire de l'installation

En haut du tapis, le clible et les silots. De mémoire, sable, 0/20, 0/31.5, 20/31.5 et ballast.

Ensuite, en bas, deux broyeurs. Un tapis, absent sur le cliché car déjà démonté, remontait les granulats sur le primaire. Ensuite, les gravillons (2/4, 4/6, 6/10 et 10/14) partait via un tapis sur la droite de l'installation. Un laveur, puis un crible rotatif, les granulats finis étaient stockés dans les anciens silots creusés à même la roche (datant des années 40). Enfin, soit les camions chargeaient directement sous les silots, soit les matériau étaient mis en stock.

on aperçoit un peu mieux la partie tertiare à droite.

on aperçoit un peu mieux la partie tertiare à droite.

J'aurai aimé avoir d'autres photos plus précises pour vous présenter l'installation, peut être qu'ils en existent d'autres, enfouies dans les archives.

Bonne lecture (cliquez sur les images pour les agrandir).

Commenter cet article

la fourmi rouge 03/08/2017 15:05

Ha! les archives! on cherche et pas moyen de trouver et parfois bim comme ça en cherchant autre chose, ça tombe! je connais ça. Par contre la TY est en rétro, vous aviez les 2 équipements? (ou 2 TY)

Pascal 03/08/2017 21:51

on avait les 2 équipements, rétro pour le terrassement et butte pour la carrière